expertise-analyses-par-qpcr-santé-cheval-1020x255

A partir de prélèvements sanguins effectués sur des poulains de 18 mois et des juments en fin de gestation, la société a réalisé des analyses par qPCR pour mesurer l’expression de plusieurs gènes associés à un risque élevé de développement de l’ostéochondrose

Montpellier, le 10 mai 2021

Selon plusieurs études, plus de 50% des jeunes chevaux (de moins de deux ans) présentent, à des degrés divers, des pathologies ostéo-articulaires. Dans certains cas, un fragment ostéo-cartilagineux se détache de l’articulation et provoque une ostéochondrite disséquante ou OCD.

Lors d’études précédentes menées notamment par le Professeur Didier Serteyn de l’Université de Liège (Belgique), une alimentation riche en énergie durant le dernier mois de gestation est associée à un risque plus élevé de développement de l’ostéochondrose chez le poulain. Ainsi, l’expression de plusieurs gènes associés dans le métabolisme énergétique est modifiée chez les individus à risque de développer de l’ostéochondrose.

L’objectif de l’étude menée par la société belge spécialisée dans la santé du cheval et réalisée techniquement par DIAG4ZOO a été de faire des analyses par qPCR de l’expression de plusieurs gènes chez le poulain de 18 mois et chez la jument durant le dernier mois de gestation et, en particulier, les gènes codant pour une famille de protéines « MGAT4A ».

La réalisation de cette prestation confirme la qualité de l’expertise de l’équipe de Diag4Zoo dans la réalisation d’analyses par qPCR tant sur le plan technique (biologique) que dans l’analyse statistique des données obtenues.